Macron, le pire des mondes.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
L’élection présidentielle, parce qu’elle est le moment du choix de l’avenir de notre pays et donc de celui de sa jeunesse, ne peut laisser indifférent un mouvement étudiant universitaire ; c’est pourquoi nous, élus et membres de la Cocarde Étudiante, souhaitons faire part de notre position.
L’élection présidentielle française de 2017 est la confirmation d’un mouvement historique plus profond que l’on retrouve ailleurs en Occident : l’opposition de plus en plus marquée entre une population des grandes métropoles et celle rurale ou périurbaine, entre «gagnants» et «perdants» de la mondialisation financière et libérale, entre partisans d’une poursuite de cette dernière au sein de l’Union européenne et défenseurs de la souveraineté du Peuple et de la Nation. Le projet d’Emmanuel Macron, ce qu’il implique pour l’avenir de la France et de ses jeunes générations, nous inquiète.
Elles qui souffrent déjà lourdement d’un monde du travail éclaté, incertain et flexibilisé, ne peuvent se résoudre à pousser encore plus loin la logique dérégulatrice promue par Emmanuel Macron. À notre génération qui, plus qu’aucune avant elle, a conscience et souffre des ravages sociaux, culturels et même anthropologiques du néolibéralisme et de l’insécurité culturelle, Macron ne propose que d’appuyer encore un peu plus fort sur l’accélérateur, et ce pour la simple jouissance rhétorique d’«aller de l’avant». Nous ne voulons pas de sa société idéale dans laquelle des individus atomisés rêvent de fonder une start-up, de devenir milliardaires et ne se raccrochent à d’autres valeurs qu’économiques, matérielles et professionnelles au sein de la province mondiale France. Nous ne voulons pas non plus de sa conception d’une société liquide où le champ lexical de l’«ouverture» et du «progrès» cache en réalité la dissolution des particularismes et la destruction des sédiments de notre Histoire commune.
Cette jeunesse étudiante aussi, qui comprend dans quelle impasse s’engouffre son Université quand cette dernière ne vise que la compétition dans des classements internationaux absurdes et ne réfléchit qu’en termes de rentabilité et d’efficacité, ne peut souffrir le risque de voir les logiques du management, du marché et de l’entreprise imprégner encore un peu plus ses facultés. Notre jeunesse a également soif de renouer avec les fondements de la démocratie qui ne peut s’exprimer que dans un cadre national, lequel est bafoué depuis trop longtemps par des décisions supranationales européennes échappant à toute décision du peuple, et que monsieur Macron veut renforcer en accroissant les pouvoirs d’une technocratie élitaire.
Enfin, à une jeunesse pour qui la culture est un ciment de son identité et une condition pour l’exercice de son sens critique, il est impensable qu’un homme niant l’existence d’une singularité culturelle de la France puisse présider à sa destinée. Pour toutes ces raisons, face au danger que représente le projet d’Emmanuel Macron pour la France et l’avenir de sa jeunesse, la Cocarde Étudiante appelle les étudiants français à faire barrage à son élection et à agir en conséquence.
Parce que la France n’est pas et ne doit pas être une « start-up nation » mue par les seules logiques de l’intérêt et du marché, parce qu’elle est une réalité historique dépositaire d’un héritage millénaire et le fruit du génie, du labeur et du courage de son Peuple singulier et unique. Pour découvrir plus en détail La Cocarde Étudiante, cliquez ici, pour découvrir tous nos articles c’est par ici!

L’article vous a plu ?

Notre association est le dernier rempart idéologique aux théories de l’extrême gauche dans les universités: islamisme, indigénisme, haine de la France et de l’homme blanc, etc. Nous menons ce combat seuls: La Cocarde Etudiante est une association indépendante de tout parti politique, elle ne touche, contrairement à ceux qu’elle dénonce, aucune subvention de l’Etat. En nous faisant un don vous nous permettez d’acheter le matériel nécessaire à notre militantisme: tracts, affiches, autocollants, banderoles et même ce site internet. Sans le soutien financier d’un petit nombre de donateurs nous n’existerions plus aujourd’hui. 

Commentez

Rejoignez-nous

Abonnez-vous à notre compte Instagram pour suivre la vie de notre mouvement au quotidien.