Cette Droite qui nous dégoûte

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
la droite qui nous dégoûte

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui, devant la juste colère du peuple, regagne piteusement les jupons du Parti de l’ordre.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui, à tout juste vingt ans, se pique de comptabilité et subordonne déjà tout au rigorisme budgétaire.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui peut la larme à l’œil appeler à défendre notre héritage civilisationnel après avoir bien plus largement que la gauche ouvert grand les portes à l’immigration. 

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui prétend choyer nos terroirs mais qui, par clientélisme ou culte de la croissance, a recouvert de tôle, de plastique et de béton le si beau visage de la France.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui cache sa lâcheté, sa pusillanimité et son absence de mystique en politique derrière le mot de « pragmatisme ».

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui dissimule ses coups de poignards sociaux derrière un écran de fumée sécuritaire.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui tape sur l’épaule de l’agriculteur avant d’apposer sa signature au bas des traités de libre-échange.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui n’a pas de scrupule pour lapider notre souveraineté mais qui a « la République » et ses « valeurs » plein la bouche pour conserver ses strapontins.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui, pour bien fermer l’œil, ne compte pas les moutons mais les économies à faire dans la dépense publique.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui a le verbe haut et la virilité basse, celle qui crie sur tous les toits qu’elle est enfin « décomplexée » mais qui regagnera bien gentiment sa place quand le « front républicain » sifflera la fin de la récré.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui fulmine contre l’anarchie mais qui, par cécité devant les dommages causés par sa politique économique, l’instaure par le haut.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui au nom de valeurs pourtant nobles peut faire défiler enfants, femmes, maris et poussettes, mais qui au nom de valeurs plus bassement matérielles s’accommodera toujours du pouvoir en place.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui fait de l’écologie sa proie favorite tout en déplorant que les fruits et légumes n’aient décidément plus la saveur d’antan.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui n’a pas de mots assez durs à l’égard des « assistés » mais qui ploie le genou devant les manœuvres des grands intérêts financiers. 

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui, droguée aux pages saumon du Figaro, applaudit la moindre offensive lancée contre les services publics mais se lamente de la fermeture de l’école du village ou peste contre l’éloignement de son médecin.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui retrouve soudain une appétence pour les « limites » mais qui ne veut pas en entendre parler lorsqu’il est question du divin Marché.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui nous serine avec les « territoires », novlangue derrière laquelle elle n’entend évidemment pas la fidélité charnelle à une terre mais l’attachement viscéral à un poste d’élu local.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle que traumatise l’irruption de la plèbe le samedi sur son avenue parce qu’elle ne peut plus aller faire pisser le chien.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle frappée de ringardise alors qu’elle sort tout juste de l’adolescence, celle qui, tout juste débarrassée de l’acné, nous parle de « la France qui ne travaille pas assez » en attendant le dernier versement de papa.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui vante le « dynamisme » de ce qui n’est pourtant devenu qu’un gigantesque centre commercial à ciel ouvert.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui par un conservatisme délétère s’accommode bien volontiers du désordre établi.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui ne veut surtout pas renverser la table du système sur laquelle elle festoie si bien.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui, née dans l’après-guerre, n’a pas de mots assez durs pour notre jeunesse perdue mais qui, le temps de la sienne, a bien plus détruit que toutes les générations précédentes.

Cette droite qui nous dégoûte c’est celle qui prend des accents conservateurs alors qu’elle partage tous les préjugés de la modernité.

Cette droite qui nous dégoûte, nous finirons bien par la mettre dehors.

L’article vous a plu ?

Notre association est le dernier rempart idéologique aux théories de l’extrême gauche dans les universités: islamisme, indigénisme, haine de la France et de l’homme blanc, etc. Nous menons ce combat seuls: La Cocarde Etudiante est une association indépendante de tout parti politique, elle ne touche, contrairement à ceux qu’elle dénonce, aucune subvention de l’Etat. En nous faisant un don vous nous permettez d’acheter le matériel nécessaire à notre militantisme: tracts, affiches, autocollants, banderoles et même ce site internet. Sans le soutien financier d’un petit nombre de donateurs nous n’existerions plus aujourd’hui. 

Commentez

Rejoignez-nous

Abonnez-vous à notre compte Instagram pour suivre la vie de notre mouvement au quotidien.