L’UNEF joue l’anti-France!

Hasfa Aksar

je signe la pétition

Pour la fin de l’impunité de l’UNEF, que les responsables payent le prix de leurs mots.

En signant cette pétition vous acceptez de recevoir des mails de La Cocarde Etudiante à propos de ses publications et conférences.

C’est avec une immense tristesse et dans un état de sidération que nous assistions hier soir, à l’unisson avec l’immense majorité de nos compatriotes, à la consumation de Notre Dame de Paris. Mais alors que la charpente bientôt millénaire s’effondrait et que la flèche de Viollet-le-Duc s’écroulait sur les voûtes, des cadres de l’UNEF exprimaient en direct leur satisfaction devant ce terrible spectacle.

Hafsa Askar, membre du bureau national de l’UNEF, et qui a supprimé son compte suite à l’ampleur de la polémique, tweetait ceci :

Elle n’en est d’ailleurs pas à son premier coup d’éclat puisque c’est elle qui écrivait qu’ « on devrait gazer tout les blancs cette sous race ». Elle était rejoint entre autres par Edouard Le Bert, également membre du bureau national de l’UNEF et étudiant à Rennes 2 :

L’UNEF aura beau jeu de dénoncer des propos isolés, cela fait plusieurs années que le syndicat historique de la gauche étudiante sombre dans l’idéologie de l’anti-France. Leur dernier tract nous dépeint une France ségrégationniste où les Blancs tiendraient le pays et maintiendraient les « racisés » dans un statut inférieur. Le responsable de l’UNEF Amiens s’illustrait il y a quelques semaines en piétinant le drapeau français lors d’une cérémonie d’hommage. Certaines sections prennent un tournant communautaire musulman, où le voile islamique est banalisé et érigé en élément d’émancipation…

Il est regrettable qu’un mouvement politique tombe dans de telles outrances, mais c’est le lot de eux qui plongent irrémédiablement vers la disparition. Ne leur restent qu’à flatter toutes les niches communautaristes, et à dresser les « minorités » militantes contre notre héritage civilisationnel qu’ils ont en horreur. Les réactions de l’UNEF à la catastrophe qui a frappé Notre Dame n’ont donc en réalité rien de surprenant…

La Cocarde Étudiante condamne les propos tenus par la hiérarchie de l’UNEF et demande au gouvernement de faire preuve de fermeté en engageant des sanctions à leur égard. Les outrances de la gauche et de l’extrême-gauche sont depuis trop longtemps laissées impunies, il est temps de faire des exemples.

Partagez cet article à vos amis

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Rejoignez-nous

Abonnez-vous à notre compte Instagram pour suivre la vie de notre mouvement au quotidien.