Viol d’une étudiante à Rouen : où sont les indigné(e)s ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Une étudiante de 22 ans a été victime d’un viol en fin de semaine dernière à Rouen. Le drame est survenu dans le parking de la place du Vieux-Marché alors que la jeune fille regagnait à son véhicule en sortant du « 33 », une boîte de nuit bien connue des étudiants dans l’hypercentre de la capitale normande. 

Nous n’entendrons pas les associations prétendument féministes ou les autres syndicats étudiants sur cette affaire. En effet, le suspect se trouve être un Camerounais de 31 ans, ce qui rend immédiatement le discours d’un Français, surtout s’il est blanc !, nécessairement xénophobe voire carrément raciste s’il a le malheur d’aimer un peu trop son pays. 

À la Cocarde nous n’avons pas peur de dénoncer l’insécurité qui règne dans notre ville. Depuis le début d’année universitaire les vols et les agressions sont quasi quotidiens, et souvenons-nous du meurtre terrifiant survenu le 10 septembre dernier près de l’Hôtel de Ville.

C’est aussi l’attractivité de notre ville qui est menacée, d’autant plus pour une ville très estudiantine. À La Cocarde, nous n’aurons donc de cesse de dénoncer cette dégradation de notre environnement quotidien, et nous envoyons un message clair à destination des pouvoirs publics : préoccupez-vous de la sécurité des étudiants de votre ville !

Communiqué publié par

Commentez

Rejoignez-nous

Abonnez-vous à notre compte Instagram pour suivre la vie de notre mouvement au quotidien.