Quand l’extrême-gauche nancéienne attaque, La Cocarde tient bon !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Communiqué de
Les militants de la cocarde étudiante de nancy

Revenons sur nos dernières actions. Après que nous soyons passé outre les menaces de l’extrême-gauche lors de la dernière assemblée générale, en restant jusqu’au bout pour rendre hommage à nos 13 militaires décédés, nos militants sont retournés dans cette même faculté afin d’y militer. Alors qu’ils tractaient, une quarantaine de militants d’extrême-gauche les ont encerclés pour les prendre à partie. Bien que le rapport de force (à quatre contre 40!) leur ait été largement défavorable, ils ont tenu bon.

 

Malgré la présence de l’UNEF, qui n’a pas hésité à insulter nos militants, et les tentative de pression, nos membres n’auront quitté que temporairement la faculté de lettres, à la demande de la doyenne de l’université. Nous dénonçons les récentes réformes de notre gouvernement mais aussi les violences et pressions exercées par l’extrême-gauche sur les étudiants. Nous nous rions de ces étudiants, qui préfèrent se focaliser sur l’élimination tactique de la présence de nos militants, au lieu de concentrer leurs forces contre la menace sociale du gouvernement. Grâce à ces idiots utiles du système, qui pourrissent depuis toujours toute revendication sociale, le rouleau compresseur ultra-libéral poursuit sa course folle.

 

La Cocarde Etudiante est consciente des enjeux sociaux qui se présentent à notre génération. Elle refuse cependant le chantage que la Gauche impose aux étudiants. Oui, nous devons préserver nos acquis sociaux, mais pas au prix de nos études, ni de notre peuple. Au delà de l’ultralibéralisme utilitariste et du gauchisme totalitaire, nous revendiquons une troisième voie: la défense du savoir, de l’école du mérite et de notre civilisation.

Commentez

Rejoignez-nous

Abonnez-vous à notre compte Instagram pour suivre la vie de notre mouvement au quotidien.